Menu Fermer

Jouets parlants : Créer un château Kevin Lane discute de l’importance de construire des souvenirs avec des châteaux de sable – Le livre des jouets

Enfant, Kevin Lane regardait sa mère et sa grand-mère construire des gâteaux élaborés en empilant des couches de confiserie à l’aide de casseroles qui pouvaient se fendre. Lorsqu’il n’était pas dans leur boulangerie, il apprenait à dessiner différentes formes avec un livre que sa mère lui avait acheté. Ce qu’il préfère dans le dessin ? Les châteaux.

« C’est presque comme si cette graine avait été plantée il y a longtemps et qu’il m’avait fallu plusieurs années pour la faire naître », a déclaré le fondateur de Créer un château dit. La graine a germé à l’été 2016, lorsque des vacances en famille ont débouché sur une idée qui a changé la vie.

J’ai parlé avec Lane de l’évolution de son jouet de château de sable à table divisible, qui est rapidement passé d’une idée à une Jouet de l’année (TOTY) design primé. Il a parlé de l’avenir, de la façon dont le prix TOTY a affecté son entreprise et de l’importance de créer des souvenirs.

Livre de jouets : J’ai lu que vous étiez développeur web et que vous avez commencé à créer un château après des vacances. Parlez-moi de ça. Kevin Lane : En 2016, nous avons décidé de partir en vacances et de rendre visite à notre famille à Laguna Beach, en Californie.

J’étais indépendant – en fait, je le suis toujours – avec une entreprise appelée Code Hounds. Pendant mes vacances, j’essayais de m’évader un peu du quotidien de la construction et de la conception de sites web. Je suis allé à la quincaillerie locale, j’ai acheté des seaux de cinq gallons, une scie à métaux et quelques outils pour faire de la sculpture.

Je suis allé à la plage et j’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai creusé un des seaux comme une forme. Puis j’ai vu ce père et son fils utiliser un moule à clapet – le moule à clapet traditionnel que tout le monde, leur mère et leurs grands-mères, utilisent. Ils l’ont retourné, ils sont allés le soulever, et je pense que le plastique s’était cassé quand ils l’ont retourné. Ils l’ont soulevé et ça n’a pas bien marché, et le père et le fils ont été frustrés et ils ont dit : « Allons dans l’eau ». C’est vraiment le moment aha ! que j’ai eu sur la plage, en regardant ce père et ce fils interagir ensemble. Nous l’avons tous vu, nous sommes tous passés par là. Même si [ces moules] fonctionnent, c’est en quelque sorte unidimensionnel.

C’est donc vraiment comme ça que j’ai imaginé tout ça, et c’est juste par hasard que je faisais tout ce développement de site web en même temps et que je voulais m’échapper de la technologie. C’était vraiment mon évasion, juste construire des châteaux de sable avec mes enfants.

TB : La création d’un château est-elle désormais une entreprise à plein temps ? Si oui, comment avez-vous fait la transition ? KL : Au fil du temps, nous avons réalisé que Create a Castle présentait beaucoup plus d’avantages. Il pouvait être plus grand, plus rapide. J’ai commencé à mettre beaucoup plus d’énergie dans Créer un château.

J’ai appris à ma femme comment gérer tous les comptes que nous avions avec les chiens de code. Elle se concentrait sur toutes les mises à jour et les modifications simples de la conception. Tout ce qui était hors de portée pour elle, si je n’étais pas là, nous pouvions soit attendre le soir où je pourrais faire certaines choses, soit nous faisions appel à l’un des membres de l’équipe externalisée que nous avons constituée au fil des ans.

Le kit Pro Tower présente un design en deux parties pour une nouvelle façon pour les familles de construire des châteaux de sable.

TB : Comment avez-vous conçu le projet « Créer un château » ? Quel a été le processus pour faire passer la marque d’une idée à un produit réel ? KL : Cela ressemble beaucoup à une intervention divine. Pendant mes vacances, je travaillais comme un entrepreneur, et l’un des projets sur lesquels je travaillais consistait à transposer l’invention de quelqu’un d’autre dans le Amazone de la chaîne. L’inventeur m’a en fait mis en contact avec l’ingénieur avec lequel il travaillait pour donner vie à son produit et à sa marque afin qu’il puisse me donner quelques conseils sur la façon de le déployer sur Amazon. J’ai commencé à parler avec l’ingénieur… et c’est vraiment comme ça que j’ai formé ma relation avec notre équipe d’ingénieurs en possédant des chiens de code, en travaillant pendant les vacances et en construisant cette relation.

Après cela, nous sommes rentrés à la maison. J’ai fait une tonne de recherches entre Amazon et Walmart pour trouver des produits similaires. Des endroits plus grands, pour voir si quelqu’un avait quelque chose comme ça. J’ai commandé un seau de huit ou dix gallons chez Amazon, je l’ai reçu, j’ai immédiatement coupé le fond, je l’ai coupé en deux, j’ai percé des trous pour un prototype brut, je suis allé sur la plage de notre lac local, et j’ai vu si ma théorie fonctionnait. Il est impossible de soulever un grand seau rempli de sable humide à cause du problème d’aspiration. J’ai dit : « On n’a qu’à l’attacher avec une fermeture éclair et le couper. » C’était donc vraiment le prototype initial brut.

A partir de là, j’ai commencé à discuter plus en profondeur avec l’ingénieur. Je pense que nous avons passé en revue plus de 100 prototypes au total. Sur le premier, nous étions tous les deux satisfaits, j’avais en fait des amis dans l’espace d’impression 3D, j’ai donc pu prendre ses fichiers CAO. Chez MakerBot, ils le modifiaient pour le Imprimante 3D et m’arrache des empreintes presque du jour au lendemain. J’apporterais littéralement ces choses à la plage et je construirais un public de 40 à 50 personnes pendant le pic de l’été. Ils se demanderaient « Qu’est-ce que c’est ? » et « Où puis-je trouver ça ? »

Après cela, j’en suis arrivé au point où j’avais vraiment le vrai prototype et je l’amenais sur la plage. J’ai littéralement eu, je crois, cinq ou six investisseurs différents qui m’ont approché sur la plage. C’est alors que j’ai su que j’étais vraiment sur une piste. Cela n’arrive pas par hasard – des gens au hasard sur une plage qui me demandent si je peux investir dans votre idée.

Je ne voulais pas sauter sur un investisseur ; nous pouvions nous autofinancer à ce moment-là. Nous voulions vraiment détenir tous les capitaux propres de l’entreprise dès le départ. Nous parlons aux investisseurs maintenant, mais ils sont spécialisés dans le marché du jouet.

TB : Quels changements votre entreprise a-t-elle subis depuis sa création en 2016 ? L’entreprise proprement dite n’a été créée qu’en 2017, en juin ou juillet. Notre premier conteneur a atterri en décembre 2017.

Nous n’avons pas exploité le grand marché, donc nous n’avons pas encore eu à faire beaucoup de changements. Gagner un TOTY, c’est changer cette perspective parce que cela nous met sous les feux de la rampe.

Kevin Lane et son épouse lors de la cérémonie TOTY de cette année, au cours de laquelle Create a Castle a remporté le prix du meilleur jouet d’extérieur.

TB : Comment votre entreprise a-t-elle évolué depuis qu’elle a remporté le prix TOTY du meilleur jouet d’extérieur ? KL : Elle nous a vraiment placés à l’avant-garde de l’industrie du jouet. Nous sommes une jeune entreprise. Je ne sais pas s’il y a une autre entreprise qui a fait ce que nous avons fait – remporter le TOTY en un peu plus de deux ans en tant que start-up.

Nous étions en quelque sorte poussés dans cette position de notre plan de cinq à sept ans qui se transforme maintenant en un plan de deux à trois ans. Maintenant, nous parlons avec des magasins à grande surface, des clubs, et nous sommes pratiquement sur le radar de tout le monde. Cela va nous donner beaucoup plus de possibilités de distribution et nous aider à faire passer notre entreprise au niveau supérieur.

TB : Avez-vous des projets d’expansion ou de partenariat de licence ? Licences est bien dans notre plan de cinq à sept ans. Nous avons de très grands projets d’expansion pour faire des choses vraiment uniques avec les licences. Cela va bien au-delà de la norme avec quelques idées vraiment hyper-créatives qui pourront changer la topographie non seulement de la sculpture sur sable, mais aussi de la neige parce que notre produit fonctionne toute l’année.

Créer un château peut être utilisé pour concevoir des sculptures de neige.

TB : Où voyez-vous la rubrique « Créer un château » à l’avenir ? KL : Nous avons prévu de nouvelles formes et de nouvelles tailles qui devraient voir le jour d’ici un an ou deux. Au lieu d’un château rond, vous pourriez voir un château carré. Différentes formes et différentes tailles, différents ajouts pour la plateforme originale et les nouvelles plateformes. C’est ce qui est vraiment cool dans tout ça ; c’est un système vraiment ouvert.

Si vous pensez à LEGOAu début, il n’y avait qu’un seul noyau de briques qui s’empilait. Maintenant, regardez toutes les différentes choses que vous pouvez faire avec les briques LEGO. J’ai l’impression que Create a Castle offre le même genre de possibilités. Nous pouvons obtenir des formes, des tailles et des ajouts différents.

Tous les sables ne sont pas créés égaux. Une plage peut avoir un sable incroyable avec de l’argile qui se forme très facilement, alors que d’autres plages sont plus granuleuses et on ne peut pas toujours l’empiler. Je peux empiler sur une plage, mais sur une autre, je dois casser toutes les parties et les faire individuellement. On peut quand même faire des choses incroyables avec ou sans empilage. Cela revient à l’ouverture de cette plateforme. Il n’est pas nécessaire que ce soit une seule tour, il peut s’agir d’un village entier de tailles et de formes différentes.

TB : Quels sont vos meilleurs conseils pour construire des châteaux de sable ? KL : Utilisez Créer un château. Cela vous facilitera grandement la vie lors de la construction de châteaux de sable plus élaborés.

La véritable importance – comme pour tout le reste dans la vie – est que la pratique rend parfait. J’insiste toujours auprès de tous nos clients pour qu’ils regardent les vidéos. Ce n’est pas la façon traditionnelle de construire un château de sable ; c’est certainement un peu différent. Regardez les vidéos que nous proposons comme ressources et apprenez. Ensuite, il suffit de s’entraîner encore et encore.

TB : Parlez-moi du programme de leçons Create a Castle.KL : Je me rendais à Surf Expo, mais elle a été annulée à cause d’un ouragan. Nous avons pris un virage serré à droite et nous nous sommes dirigés vers Destin, en Floride, où il y avait un sculpteur sur sable que je voulais rencontrer. Je l’ai rencontré et j’ai eu l’idée d’utiliser son talent et ma plateforme pour lancer un programme de cours.

Nous étions censés le commencer maintenant, mais nous ne pouvons pas le faire en raison de COVID-19. Le programme de leçons est unique car nous nous associons à des entreprises qui vont vendre nos produits comme Kitty Hawk Kites et potentiellement Walmart. Vous allez découvrir le programme et vous rendre compte que « Mince, je suis en vacances – je peux maintenant prendre ce kit et aller apprendre des trucs très avancés de quelqu’un qui connaît le secteur » et comment utiliser notre plateforme comme personne d’autre. Nous avons construit cette plateforme en partant du principe que vous allez venir prendre une leçon pendant une ou deux heures, et que vous repartirez toujours avec un kit et que vous comprendrez toutes les parties à l’intérieur et à l’extérieur.

Les possibilités illimitées de la fabrication de châteaux de sable montrées à travers un échiquier dans le sable.

TB : Outre le retard dans les programmes, quel a été l’impact de COVID-19 sur vous ? salons professionnels tout au long de la fin 2019 et au début 2020. Nous avons dépensé beaucoup de temps et d’argent pour établir des relations et obtenir des commandes, mais malheureusement, beaucoup de boutiques spécialisées mettent leurs commandes en attente ou les mettent simplement en pause parce qu’elles ne sont pas ouvertes, qu’elles ne veulent pas de stock et qu’elles ne savent pas combien de temps cela va durer. C’est vraiment l’impact le plus important pour nous. Tout le temps, les efforts et l’argent que nous avons dépensés sur le marché des salons professionnels se sont arrêtés net.

C’est notre période de pointe en matière de vente, et tout est en pause en ce moment. Amazon n’autorise pas les produits non essentiels à être expédiés vers son entrepôt pour le moment. C’est l’un de nos plus gros canaux et nous ne pouvons même pas les approvisionner en ce moment.

TB : Est-il vrai qu’un pourcentage de vos ventes va au Centre pour les mammifères marins ? Pourquoi cette organisation en particulier ? KL : Nous avons un peu changé cela. Au départ, nous avions une relation avec Mystic Aquarium parce que nous voulions trouver une bonne cause à laquelle rendre. Il semblait que l’aide à la vie marine [était la meilleure façon de le faire], mais nous avons pivoté.

Nous avons trouvé une autre organisation caritative dans la même région où nous lançons notre programme de formation, et cela va être la synergie parfaite. Cette organisation étonnante, qui s’appelle Les enfants des châteaux de sable prend des enfants de tout le pays et leur offre un voyage tous frais payés pour des vacances d’une semaine en Floride. La raison pour laquelle ils font cela est pour les familles qui ont des enfants qui luttent contre le cancer. Il s’agit d’une petite organisation qui redonne vraiment à une cause incroyable. Elle exige moins de capitaux pour nous et nous donnons quelque chose aux familles qui vont créer des souvenirs avec leurs enfants à un moment où elles en ont vraiment besoin.

TB : Quel est le plus grand défi pour une entreprise de jouets de châteaux de sable ? Quelle est la concurrence ? KL : Nous sommes en train de changer la mentalité de toute une vie sur la façon dont on est conditionné pour construire un château de sable. Tout notre système est « divisez-le, ne le soulevez pas ». Je vais le remettre à une famille et lui demander de l’utiliser. La première chose qu’ils font, c’est de le remplir et d’essayer de le soulever. Le plus grand obstacle pour nous a été de reconditionner l’esprit : il n’est plus nécessaire de soulever cette chose, on ne lutte plus et le haut se brise. Il suffit de le diviser en deux.

Le marchandisage avec les détaillants spécialisés en est un autre. Ils plaçaient nos kits à côté des moules flip moins chers. Ils ne sont pas vraiment des concurrents directs, mais ils le sont toujours car ils fabriquent toujours un château de sable.

Nous travaillons actuellement à la conception d’une boîte pour y contribuer et nous nous penchons sur les présentoirs de PLV pour certains magasins. Nous en assurons le merchandising, donc vous vous approchez de ce magnifique présentoir, une vidéo est diffusée qui parle de ce que fait Create a Castle, et elle montre des exemples sur la vidéo et peut-être quelques tutoriels rapides pour montrer aux gens comment nous nous différencions.

Je n’ai pas l’impression que nous avons une concurrence directe parce que nos châteaux de sable sont des châteaux de sable sur stéroïdes. On nous compare à ces moules traditionnels, mais ce n’est pas du tout la même chose. C’est vraiment plus pour les familles qui veulent se faire un souvenir.

Tout le monde peut prendre un seau, le remplir et le soulever. Même s’il fonctionne, il ne fera pas grand-chose. Tout notre concept consiste à créer des souvenirs ensemble et à prendre des photos.

C’est ce que nous apprenons en ce moment grâce à COVID-19. C’est ce qui compte. La technologie est formidable ; c’est une excellente baby-sitter pour un petit moment. Mais vos enfants vont-ils vraiment se souvenir d’une des 10 000 applications ? Non. Se souviendront-ils du jour où ils ont construit un château de sable génial avec leur mère et leur père ? Oui.

Avec le COVID-19 qui bat son plein en ce moment, je sens que les familles vont vraiment chérir ces moments à l’avenir. À la lumière de tout cela, je pense que cette [ère] va vraiment exploiter la puissance de l’unité familiale.

Cet article a été rédigé par Nicole Savas et traduit par LeCoindesPeluches.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LeCoindesPeluches.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.